Aurélien's music online - NEW TRACKS FOR 2018

Interview par les fans - février 2018  


Q
: Tout d'abord, qu'est ce qui t'a mené à écrire de nouveaux titres ? Est-ce la passion de la musique, ou voulais-tu dédier ces chansons à quelqu'un en particulier ?

Aurélien: J'ai sorti quelques titres l'année dernière, le dernier ("Espoir") en juillet. Après ça, l'été est souvent synonyme de pause, laissant un grand vide créatif ! Il a fallu ensuite que je me mette sur le remix de l'album "Utopia". Tout ça m'a très vite fait arriver en fin d'année et je voulais absolument travailler sur de la nouvelle musique.
Entre temps j'avais vu un sujet sur Internet, de quelqu'un qui s'était lancé un défi pour enregistrer de la musique assez vite. Je me suis dit que c'était le moyen idéal pour rattraper le temps perdu !

Vas-tu proposer un style différent de tes chansons précédentes ou peaufines-tu ton style ?
Les nouveaux morceaux ont un style dans la lignée des morceaux de 2017. Mais ils sont plus spontannés et parfois plus courts. Cela étant dû au défi qui consistait à enregistrer ma musique de manière instinctive et rapide. Ils présenteront tous les éléments que j'aime mettre dans ma musique : un alliage de sons rock, métal mais aussi électroniques avec les beats de batterie et les sons divers. Donc toujours des morceaux épiques qui mêlent atmosphère et mélancolie.

Comment as-tu les premières idées d'un titre ? Tu vas simplement marcher dehors et soudainement te vient le rythme d'une chanson ?
Pas tout à fait ! En fait, mes idées de mélodies viennent en jouant. Il faut que j'aie l'instrument en main pour créer une amorce, un début de quelque chose. Ca peut partir de pas grand chose : un arpège à la guitare acoustique, une séquence préprogrammée d'une boite à rythme sur laquelle je vais jouer des riffs et tester des mélodies. Pour ces nouveaux titres, je suis à la fois parti de démos enregistrées de cette façon là, mais je suis aussi parti de rien pendant le défi, sur quelques uns des titres.

Ces nouveaux titres ont-ils une signification particulière pour toi ? Evoquent-ils des moments clés ?
Ces morceaux ont été écrits à la fin de l'année, avec le vécu des mois qui précèdent, en cette période particulière pour moi en terme d'inspiration.
Côté musique, c'est à cette période que j'aime écrire des morceaux à tendance épique, inspirés par les collines des Ardennes ou de l'Alsace, par l'Allemagne et la Belgique, des lieux qui m'inspirent beaucoup et que j'ai eu l'occasion de visiter dans l'année. Cette musique me parle de cette manière.
Côté texte, j'ai aussi voulu y mettre le vécu de l'année et les idées qui m'ont traversé : des sujets qui me questionnent, voire qui me tourmentent, des réflexions générales sur l'existence, le quotidien, le sens de la vie. Il y a un morceau qui raconte l'histoire d'un personnage un peu trop sûr de lui qui se retrouve soudainement en proie à de grands doutes. Ce genre de situation m'inspire. Vous pouvez lire les paroles sur la page du projet !

A propos des paroles, te viennent-elle avant ou après la partie instrumentale ?
Pour ces nouveaux morceaux, je suis parti à la bibliothèque écrire quelques paroles, alors que j'avais déjà commencé l'enregistrement des instruments. Pour faire simple, j'enregistre les instruments, j'écris des paroles si je n'en ai pas (c'était le cas ici !), puis j'essaie de chanter ces paroles sur la musique. C'est comme trouver une mélodie de guitare mais avec des mots.
Assez rapidement, je me rends compte que tel ou tel texte ira avec telle ou telle musique. C'est plus une affaire de diction que d'associer tel sujet avec telle musique.
Mais ce n'est pas un processus figé, ça pourrait très bien se passer autrement !
J'ai eu beaucoup de mal avec le 8e titre que j'ai du travailler. La musique était longue, il a fallu trouver rapidement et en direct beaucoup de texte (lors des séances d'enregistrement, car je n'avais pas pu écrire plus de texte avant). En plus je voulais raconter une histoire et cela a été assez contraignant.

Ce mini-album est-il basé sur un thème en particulier ?
Je ne sais pas si l'on peut parler d'un thème en particulier, car avec moi une chose va toujours avec son contraire ! Du coup, ça serait le duo crainte - espoir. Les paroles de ces nouveaux morceaux explorent nos états d'esprit, sous un aspect nostalgique je dirais. Il s'agit de vivre le moment présent, du temps qui nous échappe, de la crainte de
l'avenir, de la nostalgie des temps passés, du changement,... Mais l'espoir est toujours là avec une lueur au bout du tunnel, et finalement derrière les textes on devine une véritable soif de vivre, très positive.

Peux-tu en dire plus sur comment tu choisis tes thèmes ?
Quand il a fallu penser aux paroles à écrire, j'ai exploré des notes que je prends de temps en temps, quand j'ai un sujet qui me passe par la tête et qui serait bien à aborder dans ma musique. J'ai donc fait un petit récapitulatif de ce que j'avais eu à l'esprit durant l'année, puis j'y ai ajouté les thèmes du moment qui me trottaient dans la tête. Ca a donné des sujets aussi variés que l'espoir, l'innocence, le changement, l'attachement, la part d'ombre en nous, etc...

Que fais-tu, si au milieu de ton processus de création, tu es bloqué ?
L'exemple que j'ai évoqué tout à l'heure à propos du 8e titre, correspond un peu à ça. Je n'avais pas assez de texte pour les couplets et refrains du 8e titre. Il a fallu que j'écrive très vite au risque de perdre du temps dans mon défi. Ce n'était pas très naturel. Mais il suffit de se mettre au travail et de se dire que le résultat vaudra le coup. Pour les textes je me sers de dictionnaires de synonymes ou de rimes, ça débloque les idées !
Pour l'instrumental, si un solo de guitare ne passe pas, je recommence le lendemain !

Comment gères-tu le travail en solo, comment fais-tu face à tes doutes, craintes ou moments de flemme ?
Je trouve que travailler en solo est très pratique car si j'ai des idées ou une envie de faire un projet, je n'ai qu'à m'y mettre. En plus je suis d'un tempérament plutôt indépendant.
Le côté le plus difficile, c'est de conserver la motivation sur le long terme. La musique indépendante, ce n'est pas facile. Si demain un groupe mondialement connu enregistre un single et poste sa vidéo sur Youtube, il aura des centaines de milliers de vues en quelques heures, et ce sans trop de promotion ! Mais pour vous, musicien indé, ça ne sera pas la même affaire : on va passer des heures à enregistrer et obtenir un résultat qui nous plait, avec une petite poignée d'écoutes au final ! C'est un processus très frustrant et fatigant mentalement.
Tout cela peut contribuer à nous faire perdre courage et à tout remettre au lendemain ! Je connais bien ces sensations par moment.
Mais il faut garder à l'esprit que nous ne sommes pas seuls, que c'est le cas pour la grosse majorité de la scène indépendante, et ne pas oublier toutes les personnes derrière leur écran, prenant le temps d'écouter, de lire et de commenter. C'est très précieux et c'est pourquoi nous faisons de la musique !
Enfin, pas plus tard qu'hier, en mettant mes écouteurs sur les oreilles et les titres en cours de mixage, je me disais que c'était quand une sacrée chance !

Quel matériel utilises-tu dans tes productions et celui que tu préfères utiliser le plus ?
J'en suis au mixage en ce moment, donc la guitare et le synthé kaossilator sont de côté !
Après l'édition des pistes (tri, corrections) sous Ardour (logiciel multipiste libre), je commence à mixer les pistes, à mettre des effets et c'est là que ça devient amusant.
Le traitement du son utilise des appareils assez communs : égaliseurs (Rane), reverb / delay (Lexicon), compresseurs (Behringer),... Parfois j'ajoute un peu de distorsion à lampe avec un préamp de chez ART ou du délai analogique de chez Behringer. J'utilise aussi des effets de stéréo de chez BBE ou SPL. Tout ça monté en rack et branché à un patchbay, outil qui permet de relier les unités entre elles et de s'y connecter facilement.
Mais la partie la plus amusante, c'est quand je travaille les instruments et notamment le chant avec le pad Korg Kaoss. Tu créées les effets en direct juste avec un pad et c'est vraiment cool !

Va t-on entendre tes titres en live ?
Pour être franc, je ne suis pas un fou de scène. Arpenter les bars et jouer mes morceaux que personne ne connait, pour voir si ça passe, ce n'est pas une situation idéale. Je suis plutôt un musicien de studio, posé, préférant me concentrer sur la création, l'inspiration, les ambiances. Je vais plutôt favoriser les sessions live en streaming ou webradio par exemple, ça me correspond plus et c'est dans l'air du temps !
Mais sait-on jamais, j'aurai peut-être l'occasion de partager des titres sur scène avec des élèves de cours de musique, et là pour moi ça a beaucoup plus de sens !

Sous quel format vas-tu nous proposer tes nouveaux morceaux ? Y aura-t-il un album ou autre ?
Comme mes projets précédents, celui-ci sortira sur la plateforme Bandcamp. Cela permet d'avoir une boutique digitale de tous mes titres et d'y associer des objets de merchandising, à l'étude en ce moment.
Il sera aussi disponible sur les plateformes digitales telles que Spotify, Deezer, etc...
Sortir un album physique sous format CD n'est pas d'actualité, je préfèrerais investir dans du merchandising, et le vinyl est encore un rêve inaccessible financièrement !

Enfin, en tant que fan, comment peut-on soutenir tes projets ?
C'est une bonne question ! Il y a des moyens simples pour soutenir ma musique : vous pouvez simplement en parler à des amis que vous savez sensibles à ce genre de musique ou de démarche. Vous pouvez aussi partager les vidéos Youtube ou les titres en écoute pour les faire découvrir sur les réseaux sociaux.
Depuis la sortie de "Utopia remixed & remastered", je suis également en train de travailler sur quelques objets de merchandising (cartes postales, clés usb,...) qui permettront de soutenir financièrement mes projets musicaux, ça devrait être fort intéressant !

Merci à tous les participants, ça a été un plaisir de répondre à vos questions ! :)


  - 8 titres sont en cours de production
  - Sortie prévue : mars 2018
  - Web : page du projet




contact : afterrprojects(@)free.fr (remove brackets)